Metis (ex Sisyphe)

Metis

UMR 7619 Metis

Site internet de l'unité

 

 

Metis (Milieux Environnementaux ; Transferts et InteractionS) dans les hydrosystemes et les Sols est une unité Mixte de Recherche CNRS/UPMC/EPHE (UMR 7619) est organisée en deux départements : Hydrogéophysique et Biogéochimie. Ses travaux visent à traiter d’une manière intégrée le fonctionnement des hydrosystèmes (eaux de surface et souterraines) et leurs relations avec les bassins versants et leurs territoires. L’UMR Metis comprend des chercheurs et enseignants- chercheurs aux compétences variées interdisciplinaires: géophysique, géochimie, hydrologie, biologie et microbiologie, biogéochimie et histoire des sciences. L’UMR Metis développe des outils de mesures sur le terrain en géophysique, des protocoles d’analyses en géochimie organiques et des modèles numériques en géophysique, hydrologie et biogéochimie des hydro-agro-systèmes. La modélisation permet d’effectuer le lien entre l’observation de terrain et les expériences en laboratoire du microscopique au macroscopique. Les échelles d’espaces vont donc de la parcelle agricole ou du petit bassin versant à l’échelle régionale ou des bassins fluviaux, voire l’échelle continentale ou globale. En ce qui concerne les échelles temporelles, l’UMR Metis examine rétrospectivement, l’impact des activités humaines sur les hydro-agro-systèmes, remontant le temps jusqu’au 18ème siècle, et cherche à valider ses outils de modélisation sur les périodes où l’on peut trouver des données quantitatives ou traduire des données d’Archives en données quantitatives. Une des spécialités de l’UMR est aussi de co-construire des scénarios et de les traduire en termes de modélisation pour explorer quantitativement les effets croisés des impacts anthropiques et climatiques sur l’hydrologie et la qualité des eaux de souterraines et de surface, dans le continuum terre-mer par exemple. L’UMR Métis, s’attache à réaliser une recherche fondamentale permettant de faire avancer le front de la connaissance mais veut aussi répondre aux défis sociétaux actuels (ceux des molécules toxiques pour l’environnement et la santé humaine, des ressources en eau ou en nutriments, du changement climatiques, de la protection des sols, etc.).

 

Les 4 grandes thématiques du département d’Hydro-géophysique sont :

  • Les développements méthodologiques : imagerie, conception instrumentale et modélisation

  • La caractérisation des milieux et de leurs interfaces

  • Les couplages physiques eaux souterraines/surface/océan/atmosphère

  • Les effets de l’activité de l’homme sur les hydro(géo)systèmes

 

Le département de Biogéochimie a pour objectif

  • Relier les taux des processus microbiens à la présence, l’abondance, la diversité et l’activité des microorganismes

  • Quantifier le rôle de la matière organique sur le devenir des micropolluants

  • Analyser les cycles des éléments biogènes et les couplages de ces cycles

  • Décrire et comparer l’organisation des systèmes hydro-agro-alimentaires à des échelles emboitées

 

Les Thématiques transversales de l'UMR Métis réunissent les compétences des deux département pour une modélisation couplée hydro(géo)logie / biogéochimie, établir les trajectoires du passé et modéliser des scénarios pour de futurs possibles.

Par ailleurs la biogéoarchéologie et l’archéologie urbaine constituent également des activités de recherches de l’UMR qui permettent d’intégrer les compétences en géophysique et en géochimie.

Dispositifs expérimentaux et infrastructures

L’UMR Métis est porteuse depuis plus de 25 ans du programme PIREN-Seine (Multipartenaires : AESN, SIAAP, SEDIF, VNF, etc.) et la Zone-Atelier Seine (ZA-CNRS). Cette ZA fédère plusieurs laboratoires de la FIRE.

 

COLLABORATIONS

L’unité Metis entretient de nombreuses collaborations scientifiques :

• en France, elle travaille depuis longtemps avec l’Ecole Des Mines de Paris (Géosciences Fontainebleau), avec l’Irstea (le laboratoire HBAN d’Antony, …) et l’INRA (plusieurs laboratoires à Mirecourt, à Grignon et Versailles et à Laon). L’UMR Metis collabore avec La FIRE dont certains de ces précédents laboratoires font partie. Metis collabore aussi avec la FR-IPSL (LMD, LSCE). De nombreuses collaborations existent aussi dans le cadre des projets sur le continuum Terre-Mer avec l’IFREMER, ou encore avec l’Université de Bordeaux et de Grenoble.

 - En Europe, l’UMR Metis a des collaborations durables avec des partenaires de projets européens, avec l’Université Libre de Bruxelles (Belgique) depuis 25 ans, mais aussi avec le PBL et l’Université à Utrecht (Pays-Bas), le Centre for Ecology & Hydrology à Edinburgh (Ecosse), l’Université de Madrid et le CSIC de Barcelone).

• A l’International, une longue collaboration se poursuit avec le VAST (Académie du Vietnam à Hanoï) depuis une vingtaine d’années, ainsi qu’avec l’Université de Cornell (USA, NY).

 

ENSEIGNEMENT

METIS intervient à l'UPMC dans des enseignements de licence (L), de master (M) et de l'école doctorale 398 GRNE (Géosciences, Ressources Naturelles et Environnement).

Les enseignants-chercheurs de l'UMR portent plusieurs formations telles que le Master SDUE, Polytech Paris-UPMC (spécialité Sciences de la Terre), la Licence professionnelle Ressource et Qualité de l’Eau dans l'Environnement (RQEE), la 3ème année de licence Sciences de la Terre (ST) et plusieurs UE importantes.

METIS accueille chaque année 3 ou 4 ATER, assure chaque année la formation de 10-20 doctorants, 5 à 8 post-doctorants et une douzaine de stagiaires de courte durée.

 

Direction et/ou correspondant FIRE: 

Jean-Marie Mouchel

 

Tutelles de l'unité: 

CNRS    EPHE